49000 Angers
06.27.65.76.56
halterecoachingpro@gmail.com

A la quête du programme parfait !

A la quête du programme parfait !

Une des questions récurrente que peut se poser un pratiquant de musculation c’est « est-ce que mon programme est vraiment le meilleur que je pourrais avoir ? »

En général, on commence à se poser cette question quand le premier palier de stagnation apparait ! Vous vous doutez bien que cet article a pour but de remettre en cause cette question qui n’a pas lieu d’être…

Oui le programme parfait n’existe pas. Il n’y a pas un programme qui va vous faire progresser plus que tous les autres, par magie. Ce qui peut être appelé un programme parfait, c’est un programme qui comporte des exercices qui sont adaptés à votre morphologie. Ni plus, Ni moins.

Si vous désirez créer du muscle, il va falloir que ce programme vous permette de vous améliorer. Je veux dire par là que vous devez sentir que vous avez de la marge sur les exercices que vous avez choisis.

Vous êtes à l’aise avec ces exercices, vous sentez bien vos muscles travailler, vous savez que vous allez pouvoir mettre plus de charge au fur et à mesure. En clair, n’allez pas faire exclusivement des exercices d’isolation qui ne vous laissent que trop peu de marge (kickback haltère pour les triceps, écartés poulie haute pour les pecs etc).

Vos séances doivent contenir du « lourd » et du « léger », des exercices où vous « forcez » et des exercices où vous « recrutez » au maximum vos muscles.

Quel programme pour quelle personne ?

Il y a des règles à respecter en termes de choix de programme. Cela dépend du temps dont vous disposez et de votre niveau de pratique. Au début, un consensus veut que le full body soit la meilleure option pour les débutants. Il permet de travailler l’ensemble du corps, de découvrir maitriser les exécutions des exercices.

Ensuite quand l’intensité devient trop difficile à tenir sur une seule séance, on va séparer en deux le programme : upper / lower. Ce type de séance est également utilisé par des athlètes plus confirmés car il permet d’avoir un volume total plus conséquent sur une semaine et également il permet de réajuster des déséquilibres entre le haut et le bas du corps.

Enfin, le style d’entrainement devenu populaire grâce aux bodybuilders des années 70, le SPLIT BODY. On sépare les groupes musculaires sur la semaine. Cela à l’avantage de se focaliser sur un ou deux muscles à la fois et ainsi accentuer leur stimulation, ce qui est difficile voire impossible avec un full body. Le split permet également de vraiment mettre lourd sur les premiers exercices de la séance ce qui vous pénaliserai grandement sur un full ou upper lower body !

Vous avez maintenant les clefs pour savoir quel programme est le mieux pour vous :

  • Des exercices adaptés à votre morphologie
  • Des exercices qui vont vous permettre de progresser
  • Un nombre de séances en cohérence avec vos disponibilités
  • Un style d’entrainement adapté à votre niveau de pratique

Bonne séance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :