49000 Angers
06.27.65.76.56
halterecoachingpro@gmail.com

2 étirements pour améliorer votre posture

2 étirements pour améliorer votre posture

 

Chaque individu au cours de sa vie va réaliser des projets, avoir un métier parfois difficile, physique et le corps va subir des contraintes à long terme qui vont façonner peu à peu la posture et la santé. Bien entendu, les métiers de bureau ont aussi leur lot de contraintes physiques.

On peut dire que la posture du corps d’un individu est la conséquence de tensions musculaires locales qui occasionnent des déséquilibres que le corps va tenter de compenser pour limiter au maximum la casse. Seulement, ces compensations vont donner l’habitude au corps de fonctionner selon un schéma corporel inapproprié.

Dites-vous que la plus part du temps, une douleur apparue à un endroit de votre corps trouve son origine ailleurs. Exemple une douleur de dos peut être causée par une mauvaise façon de marcher.

Si ce sujet vous intéresse et que vous voulez en savoir plus, je vous renvoie vers le livre écrit par Christophe Carrio « un corps sans douleur » aux éditions thierry souccar.

Dans cet article, je vais vous parler de posture et vous donner 2 étirements à faire le plus souvent possible pour améliorer votre posture.

 

  • Etirement pour le bas du corps

Le premier mouvement à réaliser est un stretching concernant le muscle Psoas responsable de l’extension de la flexion de la cuisse.

Sur ce schéma est représenté le muscle Psoas. Comme vous pouvez le voir, ce muscle s’insère sur le fémur et va s’attacher sur les vertèbres lombaires et la première vertèbre thoracique.

Si ce muscle est trop raide, il va effectuer une traction vers l’avant de ces vertèbres ce qui est vous l’imaginez bien néfaste pour la santé de votre colonne vertébrale. Il faut effectivement respecter la courbure lombaire mais en aucun cas l’accentuer est une bonne chose.

 

 

Pourquoi ce muscle a-t-il tendance à être tendu ?

Comme le montre magnifiquement bien cette illustration, la position assise propre aux emplois de bureau place le psoas dans une position rétractée. Il devient donc de plus en plus raide et, une fois relevé, il est tellement tendu qu’il exerce une traction des vertèbres.

Comme si cela ne suffisait pas, les muscles fessiers sont constamment étirés en position assise et une fois en position debout ils perdent énormément de « tonus » et n’effectuent plus leur rôle stabilisateur du bassin. On parle dans ce cas d’amnésie musculaire. Pour contrer cette amnésie musculaire il va falloir réapprendre à utiliser le muscle en question.

En ce qui concerne le muscle psoas, voici un étirement classique où le psoas est en position étirée. Positionnez-vous en fente avec genou au sol. Un tapis est fort souhaitable pour pratiquer cet étirement.

La jambe de devant qui sert d’appui ne doit pas avancer mais vous devez essayer d’envoyer votre bassin vers l’avant en vous tenant bien droit. Vous pouvez lever les bras pour en même temps étirer les muscles abdominaux et même vous pencher légèrement sur un coté pour accentuer l’étirement des obliques (muscles abdominaux latéraux).

 

  • Etirement pour le haut du corps

Le deuxième étirement concerne les raideurs au niveau de la ceinture scapulaire et en particulier les muscles de la face antérieure du buste. Avec la posture de bureau, les épaules sont projetées en avant une grande partie de la journée. Conséquence : les muscles deviennent plus raides car s’adaptent à cette longueur diminuée. Un des petits muscles responsable de l’affaissement des épaules en avant est le petit pectoral.

 Représenté sur ce schéma, ce petit muscle se situe sous le grand pectoral. Il s’insère sur le processus coracoïde et va se fixer sur la 3ème 4ème et 5ème côte. Ce muscle a tendance à se raidir rapidement et donc il est dans votre intérêt d’entretenir sa souplesse.

Un autre muscle dont la raideur est souvent pathologique : le biceps brachial. Grace à cet étirement, vous allez redonner un peu de souplesse à vos biceps et même regagner de la souplesse au niveau de votre articulation de l’épaule. Tout cela signifie : plus de mobilité, moins de raideur, meilleur amplitude potentielle, moins de risque de blessure.

Pour réaliser cet étirement vous aurez besoin d’un élastique. Si vous n’en avez pas, vous pouvez placer votre main sur une surface et reproduire la posture.

Cet étirement fait partie de ceux pour éliminer les douleurs aux épaules pendant la pratique de la musculation, pourquoi s’en priver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :