44150 Ancenis
06.27.65.76.56
halterecoachingpro@gmail.com

Ce qu’il faut savoir sur les séries longues

Ce qu’il faut savoir sur les séries longues

Nouvel article aujourd’hui concernant les séries longues et savoir ce que c’est, leur objectif, les conséquences, la différence entre séries longues lourdes et série longues métaboliques.

1 : une série longue c’est quoi ?

Une série longue en musculation désigne une série dont le nombre de répétitions dépasse environ 15 répétitions. Il n’y a pas de limite haute à ces séries comme le montre l’exemple des fameuses séries de 100 répétitions, propre au rattrapage des points faibles. La limite basse de ce type de série varie selon les individus et le ressenti personnel.

2 : série longue lourde =/= sérié longue métaboliques

On peut différencier ces séries selon plusieurs critères. Il existe en fait une différence d’objectif et d’utilisation de ces deux cas.

Dans un premier cas, on a la série longue métabolique. C’est une série qu’on utilise en général plutôt en fin de séance pour vraiment finir de travailler un muscle. C’est de la finition en quelque sorte. Les charges sont « relativement » légères et l’objectif est de vider le muscle de ses dernières réserves de glycogène et ainsi lui imposer un stress de type métabolique (extensions poulie haute avec corde, écartés vis-à-vis pour les pectoraux). C’est également un type de série propice au rattrapage de points faibles et à l’optimisation du recrutement musculaire.

Enfin, ce type de série peut être le travail de base pour développer des zones spécifiques du corps (arrière d’épaule, mollets) peu propices à un travail court et lourd.

Le deuxième type de série longue se retrouve dans un tout autre registre. Il s’agit en fait de prolonger des séries à la base moyennes (8-10rep) pour faire durer le stress mécanique sur le muscle et augmenter le volume d’entrainement. Il s’agit donc d’un tout autre contexte réservé à un public plus avancé. Faire durer ses séries moyennes et une bonne stratégie pour faire durer ses cycles de progression et faire durer sa pratique et ses progrès dans le temps.

 

Pour résumer ce post :

Série longue métabolique à à utiliser en fin de séance de manière générale ou en pré-fatigue pour finir le travail d’un muscle de manière locale et imposer un stress métabolique. Ce type de séries est utilisable par les pratiquants de tous niveaux.

Série longue lourde à prolongement de la durée d’une série moyenne selon un cycle de progression. Bon moyen d’allonger les cycles et donc de prolonger les progrès en charge. Ce type de séries s’adresse à des pratiquants qui ont déjà un bon niveau de force et qui ont déjà quelques années d’expérience.

Pour toute question n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cet article ou par mail à l’adresse halterecoachingpro@gmail.fr

Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :