44150 Ancenis
06.27.65.76.56
halterecoachingpro@gmail.com

A la recherche de la diète parfaite !

A la recherche de la diète parfaite !

Bonjour à tous, si le titre de cet article vous rappelle quelque chose c’est que vous êtes sur la bonne voie ! En effet, il y a quelques semaines j’ai écrit un article sur la quête du programme parfait. Cet article fait d’ailleurs éco à la vidéo de Lucas Gouiffes sorti ce matin du 11 décembre 2017 sur la pathologie actuelle des gens à faire la girouette en termes de programme d’entrainement.

Pour en revenir à notre article, la question est de savoir s’il faut se mettre à la quête de la diète parfaite en musculation et d’ailleurs savoir ce qu’on qualifie par diète parfaite…

Let’s go

 

  1. La diète parfaite c’est quoi ?

Question difficile au premier abord, les réponses sont multiples et vont dépendre de vous et des objectifs que l’on se fixe. La diète parfaite est tout simplement la diète qui vous permet d’atteindre votre but, de vous rapprocher de votre objectif. Elle peut donc être très stricte ou au contraire très flexibles avec pas mal d’écarts si c’est ce qui vous conviens. Autre chose : elle doit vous correspondre sur le long terme sans quoi vous craquerez au bout de quelques jours. Il m’est arrivé d’avoir des passages avec des diètes très strictes mais que je ne pouvais tenir sur le long terme donc j’en reviens toujours à mes bases.

 

 

  1. Quels objectifs ?

Je vais citer ici rapidement des objectifs directement liés à la musculation.

 

-Tout d’abord, L’objectif peut être tout simplement de prendre du muscle ou de perdre du poids (gras si possible). Pour cela il faut donc respecter un total calorique sur la journée dans le premier cas légèrement supérieur à vos besoins et dans l’autre cas légèrement inférieur. Le processus est simple sur le papier.

 

-Votre objectif peut être de devenir plus fort. Dans ce cas l’objectif est de manger en abondance parfois quel que soit la qualité de la nourriture. En effet, la force est directement corrélée au poids de corps et au pourcentage de masse grasse.

 

-Si maintenant on se retire un peu de l’aspect performance et qu’on s’oriente vers l’hygiène de vie, l’objectif peut être d’améliorer la provenance de vos besoins avant toute notion de quantité. Dans ce cas, on se concentre sur le choix des aliments et leurs intérêts nutritionnels et notamment en micronutriments (vitamines minéraux etc) ce qui est souvent mis de côté quand on vise la performance.

 

L’idéal serait donc d’adopter à la fois une alimentation de qualité avec un choix réfléchi ET en quantité suffisante pour subvenir à ses besoins. Seulement souvent ça coince niveau porte-monnaie…

 

  1. Trouver un compromis.

 

L’idéal selon moi est de chercher un compromis entre qualité et quantité des aliments. Si vous n’êtes pas intolérant au lactose ou au gluten, vous pouvez manger du fromage blanc par exemple (riche en protéine) et du pain en baguette. Bien sûr, ce ne sont pas les meilleurs choix en terme de santé mais être musclé ne rime finalement pas forcément avec être en parfaite santé. On peut être musclé et en mauvaise santé sachez-le. Mais il est très pertinent de tendre petit à petit vers une alimentation la plus qualitative possible en fonction de ses moyens.

De plus, avoir une alimentation assez basique et efficace est relativement simple. Vous tournerez donc entre vos aliments favoris pour n’en citer quelques-uns (dinde, riz basmati, patate douce, amande, banane, œufs, raisins secs et il y en a plein d’autres). Pas la peine donc de devenir vegan, anti gluten sans produits laitiers, sans rien, pour avoir un corps musclé. Pour la santé, c’est une autre affaire.

 

Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :